En 1993, le hasard d’une rencontre chez un disquaire entre DJ Yellow, collectionneur de Jazz, de Funk, et spécialiste de musique Brésilienne, et Chris the french Kiss, alors DJ résident au Palace, est à l’origine de la création du label Yellow Productions.

« Indian Vibes », leur premier maxi qui fusionne jazz et cithare, révèle le tout nouveau label à la scène underground, et une licence chez Virgin lui a permis une renommée mondiale. Ensemble, Chris et Yellow se lancent dans la création de nouveaux mélanges sonores. Le duo s’appuie sur une grande complémentarité : Yellow fournit les sons grâce à son impressionnante collection de disques, et Chris crée et arrange les morceaux. En 1994, le Reminiscence Quartet voit le jour, en collaboration avec des musiciens passionnés de rythmes brésiliens et de musique latin-jazz, ainsi que la chanteuse Salomé de Bahia. Chris crée The Mighty Bop en 1995. Il y allie ambiances expérimentales et downtempo, avec des rythmes Hip Hop, et fait de nombreuses collaborations avec notamment DJ Cam, Louise Vertigo, et EJM.

Les années suivantes seront riches en sorties et nouveautés chez Yellow Productions. En 1995, The Mighty Bop, DJ Cam, Fresh Lab et Dimitri from Paris composent la BO fictive de La Yellow 357. Le même Dimitri connaît un grand succès avec son album « Sacrebleu » en 1996 (il est depuis devenu un grand nom de la house française), Kid Loco mélange Pop, Jazz et Hip Hop sur « A Grand Love Story » en 1997, et la même année, The Mighty Bop et Louise Vertigo font ensemble un essai avec des morceaux chantés en français sur « Femme fin de siècle ». En 1998, Bob Sinclar, nouveau projet de Chris explose avec la house funky de l’album « Paradise » et surtout le single « Gym Tonic ».

Dernièrement chez YP, des beats jazz et latins se sont retrouvés sur l’album concept « Bossa très… Jazz », sorti en septembre 1999. Ce projet artistique dédié à la musique brésilienne, est le fruit de collaborations entre artistes japonais et européens-- « when Japan meets Europe ». Il réunit entre autres DJ Gregory, Yasushi Ide, Kyoto Jazz Massive, Modaji, Salomé de Bahia, Chari Chari et Jazztronik. On retrouve également le jeune duo parisien Tom & Joyce dont les chansons brésiliennes modernes ont déjà suscité le plus vif intérêt dès leur premier maxi « Vaï minha tristeza », sorti sur Yellow en novembre 1998. Un album est prévu pour fin 2000.

La suite de l’année 2000 s’annonce riche en projets : « Spin my hits », un « best of » de Mighty Bop en février, et « More Bossa », un album de remix de morceaux de « Bossa très… Jazz », et surtout le troisième album de Bob Sinclar, « Champs Elysées »… le glamour 80’s est de retour.

En avril, Yellow Productions sortira également l’album « To Come » des Japonais Silent Poets. Ce duo influencé jazz, dub et breakbeats est déjà connu au Japon («To Come » est leur 6ème album), et YP les lance maintenant dans le reste du monde avec, en plus, un album de remix (Spacek, King Britt, Jazzanova, Alex from Tokyo…) pour la rebtrée 2000.

L’orientation du label reflète aujourd’hui idéalement l’intérêt de Chris pour les innovations sonores et leur passion pour le Jazz, la Soul, la Bossa Nova, le Hip Hop, et la House. Yellow Productions s’impose comme un acteur incontournable du renouveau de la scène française. Son réseau international de distribution et surtout les talents français et étrangers qui s’y expriment ont contribué à sa renommée.